Le chemin de crête de la diplomatie

Palais Beaumont, Pau, 18 mars 2022 © PP

          Au terme de plus de trois heures d’entretien à Pau, avec des Français de couches sociales et de générations les plus diverses, et juste avant de s’entretenir une nouvelle fois au téléphone avec le Président russe, le Président de la République a fait un point de situation sur l’Ukraine. Il s’est exprimé en ces termes:

La guerre est revenue en Europe et c’est donc évidemment une angoisse pour beaucoup de Françaises et de Français. C’est extrêmement tragique et grave et c’est une crise humanitaire profonde en Ukraine aujourd’hui.

Quel est le rôle de la France dans ce contexte? 

D’abord il faut insister sur le fait que c’est d’abord notre continent qui est touché mais aussi nos valeurs de démocratie. Un pouvoir autoritaire, qui jusqu’alors restait dans les règles de la vie commune des nations et était de plus un pouvoir doté de l’arme nucléaire, se comportait de manière prévisible. Ce comportement a changé. 

Notre rôle est donc premièrement d’être en soutien de l’Ukraine. Nous apportons un certain nombre d’aides humanitaires en livrant aussi des équipements, des armes, pour être aux côtés du peuple ukrainien. Ensuite d’accueillir des réfugiés qui sont pour beaucoup des femmes et des enfants, les jeunes, les adolescents et les adultes étant restés pour combattre. 

C’est le plus grand défi humanitaire, c’est la plus grande situation humaine qu’il nous est donné de vivre depuis la seconde guerre mondiale. Il y a plus de 3 millions d’Ukrainiennes et d’Ukrainiens qui ont d’ores et déjà quitté le sol de leur pays et il y en aura encore. Et nous, nous aurons notre part à prendre et devrons les accueillir dans de bonnes conditions, à la fois les protéger, soigner et éduquer et leur permettre de trouver un travail. Je pense que nous saurons le faire et serons tous engagés pour être à la hauteur de ce que sont nos valeurs, notre responsabilité et notre devoir.

A côté de cela, nous sanctionnons la Russie et nous allons continuer de le faire pour stopper cette guerre et la difficulté, je la mesure quand nous voyons les images, c’est que nous voulons tout faire par ces sanctions, par la mobilisation de l’Europe unie, notre travail avec les Américains, notre travail diplomatique avec les Nations Unies, pour stopper ce conflit sans être nous-mêmes belligérants.

Nous ne voulons pas participer à cette guerre, nous ne pouvons pas entrer dans cette guerre, compte tenu de l’escalade que cela pourrait être. C’est pour cela que je continue à parler au Président Poutine, pour le convaincre de revenir à une négociation et de stopper cette attaque. Je ne suis pas naïf, mais je pense qu’en ayant le levier, d’abord grâce à la résistance des Ukrainiens, en ayant d’un côté le levier des sanctions et de la pression que cela exerce, la pression diplomatique et à côté de cela en optant pour la voie du dialogue exigeant, il y a un chemin qui est très ténu.

C’est un chemin de crête, dirait-on dans nos montagnes, mais ce chemin de crête est là et il faut tout faire pour le trouver. Je suis sûr qu’il existe. C’est donc à cela que je m’emploie pour qu’à un moment donné le conflit cesse et que nous puissions rebâtir la paix. Parce qu’il y aura de toutes façons un Jour d’après et il y aura une autre Europe mais nous n’en changerons ni la géographie et l’histoire. Et la Russie sera toujours cet immense voisin dont le peuple est un grand peuple qui a une histoire. Or, le peuple ukrainien est un peuple frère ce qui fait mesurer le drame profond, de civilisation, qui se joue dans cette partie de notre continent.

Donc, il nous faut tout faire pour stopper la guerre et d’ores et déjà penser à la paix de demain. Disant cela, je partage évidemment comme vous la tristesse et l’émotion quand on voit le drame humanitaire que vit aujourd’hui l’Ukraine. On voit le courage et la situation inexcusable que les Ukrainiennes et les Ukrainiens ont vécue ces derniers jours à Marioupol et avant dans d’autres villes. Vous pouvez compter sur mon énergie face à cela.”

Afin de vous faire profiter de la meilleure expérience utilisateur, notre site Internet utilise des cookies. Cliquez sur "J'accepte" pour poursuivre votre navigation.