La corde du capitaliste ?

© lecrayonreveur.com

          Les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons“, aurait dit Lénine. Il est possible que la citation soit apocryphe, mais l’idée est là qui mérite réflexion à la lumière notamment de la réaction globale à l’invasion de l’Ukraine. A défaut de répondre par les armes, les pays extérieurs au conflit ont adopté un train sans précédent de sanctions, dans une approche relevant d’une forme de “quoi qu’il en coûte”.

L’ampleur et la soudaineté de l’entreprise visant à affaiblir l’économie d’un Etat agresseur est non seulement sans précédent mais aussi prométhéenne, à partir du moment par exemple où l’on vise des flux énergétiques dont l’Europe est fortement dépendante selon une échelle de 1 à 10. 

Mais, si les régimes de sanctions n’ont pas toujours été efficaces ou justifiés dans la durée et ne sont pas appelés à devenir un moyen ordinaire de gestion des crises internationales, ils sont incontournables dans le cas d’espèce et peuvent même avoir des effets positifs à plus long terme, en ce qui concerne la recherche d’un nouveau mix, d’économies et de l’indépendance énergétiques (…)   

© Christian Pascal (lecrayonreveur.com)

Afin de vous faire profiter de la meilleure expérience utilisateur, notre site Internet utilise des cookies. Cliquez sur "J'accepte" pour poursuivre votre navigation.