La Bataille de la Moskova/ Бородинское Сражение

          Le 7 septembre 1812 se conclut la bataille de la Moskova entre les troupes napoléoniennes et celles du maréchal Koutouzov, commandant les forces russes. Ce fut l’affrontement de la plus grande ampleur au cours de la campagne de Russie et l’un des plus importants combats de l’empereur.

Apparemment gagnée par les Français sur l’immense champ de bataille de Borodino, la bataille de la Moskova – comme Napoléon lui-même la nomma – fut suivie de l’occupation, puis de l’incendie encore imparfaitement expliqué de Moscou et de la retraite de Russie, marquée par le fameux passage de la Bérézina aujourd’hui en Biélorussie.

Victoire à la Pyrrhus, si victoire il y eut, qui inspira autant Tolstoï dans La Guerre et la Paix que Tchaïkovski, elle annonça la fin de l’Empire napoléonien à l’issue des deux abdications de celui qui avait régné sur l’Europe.

 

Afin de vous faire profiter de la meilleure expérience utilisateur, notre site Internet utilise des cookies. Cliquez sur "J'accepte" pour poursuivre votre navigation.